Jeremy Bentham, la guerre des mots

Edition : 11/11 - 1e édition

Auteur(s) : Guillaume Tusseau

Jeremy Bentham, la guerre des mots

Zoom arrière
Zoom avant

Edition : 11/11 - 1e édition

Auteur(s) : Guillaume Tusseau

  • Dernière édition garantieDernière édition garantie
  • Codes et revues : version numérique incluseCodes et revues :
    version numérique incluse
  • Livraison à 1 centime en France métropolitaineLivraison à 1 centime
    en France métropolitaine
  • 0820 800 017Une équipe à votre écoute
  • Paiement sécuriséPaiement sécurisé
  • Présentation
  • Homme des Lumières européennes, penseur prolixe, contestataire virulent de la classe politique de son temps, fondateur de l'école utilitariste qui prescrit au gouvernement de réaliser le bonheur de la population, Jeremy Bentham livre son autoportrait. Il n'a eu de cesse de combattre ces fictions qui faisaient obstacle à la réforme politique ; les fictions du droit n'ayant pour autre but que d'abuser la majorité de la population, en légitimant les pouvoirs en place et en enrichissant des castes parasitaires. La réalisation du plus grand bonheur du plus grand nombre ne peut se contenter de démystifier l'utilisation aliénante des fictions par les différentes cliques qui monopolisent le pouvoir. Puisque celles-ci s'avèrent intrinsèquement liées au langage lui-même, il est nécessaire d'en élucider le fonctionnement, et la manière dont elles vicient le raisonnement. La théorie des fictions de Bentham jette les fondements de la théorie analytique des concepts juridiques et annonce les réflexions du XXe siècle. Elle préside ensuite, sur le plan politique, à l'établissement d'une démocratie radicale sans exemple à l'époque. Son organe central n'est autre qu'une fiction à la puissance démesurée : le Tribunal de l'opinion publique, assurant efficacement la soumission constante des minorités dirigeantes à l'ensemble de la population. Cet ouvrage reconstruit la trajectoire de Bentham, en soulignant à quel point son oeuvre peut être comprise comme une guerre des mots paradoxale, une lutte intellectuelle et politiquequi doit au langage aussi bien sa cible que ses armes.
    En quatre chapitres (I. Les fictions du jusnaturalisme, obstacles à la délibération politique rationnelle ; II. Les fictions du common lawyer, instruments de la tromperie ; III. La théorie benthamienne des fictions, clé de l'intelligence du droit ; IV. La substitution des fictions, coeur du réformisme radical), il retrace l'effort systématique de dénonciation et d'élucidation que livre Bentham, et expose l'ampleur de la reconstruction et de la réforme que celui-ci envisage.

  • Sommaire
  • Introduction
    La confession tardive du philosophe utilitariste
    La problématique de la fiction
    Les tensions du discours benthamien 
    I. les fictions du jusnaturalisme, obstacles à la délibération politique
    Le droit naturel
    Le contrat social 
    II. Les fictions du common lawyer, instruments de la tromperie
    La dénonciation technique de la fiction
    Le dévoilement de l'intérêt adverse de la clique des juristes 
    III. La théorie benthamienne des fictions, clé de l'intelligence du droit 
    La théorie générale des fictions
    Les fictions juridiques 
    IV. La substitution des fictions, coeur du réformisme radical
    L'élimination de la fiction de la common law
    La promotion de la fiction du tribunal de l'opinion publique Conclusion

  • Fiche technique
  • * Collection : Les sens du droit * Format : 145 x 210
    * Marque : DALLOZ * Nombre de pages : 188 pages
    * EAN 13 : 9782247114030 * Poids : 253 g
    * Thématiques : Droit général et méthodologie,Droit privé,Histoire et philosophie du droit